Accueil » A Propos De... » Interviews » Good Morning America - 29/08/08

Good Morning America - 29/08/08

Le 29 août 2008, Michael Jackson accordait une interview exclusive à la chaîne ABC à l'occasion de son cinquantième anniversaire. Des extraits avaient été diffusés à l'émission "Good Morning America". En voici la synthèse:

Depuis son domicile californien, Michael parle d'une voix parfois pratiquement inaudible, il explique qu'il "passe un merveilleux moment, je me détends", en train "de regarder un vieux concert de James Brown, je l'adore" en attendant son cinquantième anniversaire vendredi, où il ne compte "que manger un gâteau avec mes enfants, et on se regardera sans doute des dessins animés" avant de se remettre vite au travail.

GMA: En général, quand les gens ont 50 ans, la AARP [ndt: association américaine pour les 50 ans et plus] leur envoit une carte AARP. Vous avez reçu la vôtre?
MJ: Pas que je sache! [rires]
GMA: On ne sait jamais, les connaissant ils ne devraient pas avoir de mal à trouver votre adresse!

Il assure qu'il sait toujours faire ses célèbres pas de danse, et "plus encore". "Oui, car j'expérimente certaines choses en ce moment. Il y a des gens qui me voient faire et qui me disent 'Mais pourquoi tu ne montres pas ça au monde? Les gens ne savent pas que tu sais faire tout ça'... Alors je vais peut-être suivre leur conseil. [...] J'ai l'impression d'être très sage mais je me sens très jeune à la fois."

GMA: En 50 ans, quelle a été pour vous la plus heureuse période de votre carrière?
MJ: La plus heureuse? L'enregistrement des albums "Thriller" et "Off The Wall". Cette phase a été très importante pour moi, et le public - le monde - avait vraisemblablement accueilli [ces albums] avec énormément d'enthousiasme. J'ai vraiment beaucoup apprécié cette période.

Et à choisir entre toutes ses chansons, ce sont des titres de la même époque que Michael désigne comme les meilleures: "Purée, pas facile comme question!" s'exclame-t-il avant de se décider sur "We Are the World", "Billie Jean" et "Thriller."

Loin de vouloir se reposer sur ses lauriers, Michael déclare: "Il y a encore un tas de choses passionnantes que je suis impatient de faire. Le meilleur reste à venir à mon humble avis." Il espère pouvoir sortir de nouvelles chansons et faire une tournée, mais aucune date n'est fixée. "J'écris sans arrêt. J'adore composer et tout le processus créatif musical. Mais j'adore tout autant élever mes enfants, leur apprendre à faire du vélo et à lire. C'est formidable."

Michael espère réussir à "être moi-même" dans ses projets futurs, il déclare néanmoins être "inspiré par beaucoup de grands artistes", et ajoute qu'il aurait aimé pouvoir travailler avec James Brown ou Fred Astaire. Ces derniers sont d'ailleurs - avec Gene Kelly - les artistes avec lesquels il aurait souhaité partager cette journée.

A propos d'influence, il voit la sienne chez certains des artistes d'aujourd'hui, notamment Chris Brown: "Chez certains jeunes artistes comme Chris Brown, je trouve qu'il se débrouille incroyablement bien, Timberlake aussi... J'admire sincèrement leur travail."

GMA: Avez-vous dû faire des sacrifices pour avoir cette carrière incroyable depuis plus de 40 ans?
MJ: Ça a été un travail acharné. J'y ai sacrifié tout mon temps et mon enfance, j'ai sacrifié ma vie à ce médium.

Mais il le referait: "Je crois bien que je le referais, oui. Car le jeu en vaut véritablement la chandelle. J'ai toujours adoré le show-business et j'ai toujours aimé rendre les gens heureux à travers ce médium. J'aime la célébration de la musique, de la danse et de l'art en général. Honnêtement."

GMA: Vous aimeriez que vos enfants aient la même vie que vous et qu'ils entrent dans le show-business très jeunes? Ou préférez-vous plutôt leur dire de profiter de leur enfance?
MJ: Je les laisse profiter de leur enfance au maximum, vraiment. Je les laisse aller à la salle de jeux vidéo, au cinéma et faire des tas de trucs. Vous savez, c'est une réaction naturelle je pense. Je tiens à ce qu'ils puissent faire tout ce dont je n'ai jamais eu l'occasion. Alors je veille à ce qu'ils puissent se divertir et s'amuser, vous voyez.

GMA: Ce doit être très important pour vous...
MJ: Oui, je suis submergé par l'émotion quand je les vois vraiment s'amuser, quand ils sont sur un manège, le fait de les entendre crier, de les voir heureux et courir partout... C'est très émouvant pour moi de les voir passer un super bon moment.

D'après lui, ses enfants "adorent la musique... ils s'intéressent beaucoup aux activités artistiques, mais je ne les force pas."

S'il avait l'occasion de faire un retour dans le passé et de donner quelques conseils à un Michael Jackson de 9-10 ans, environ l'âge de ses deux aînés, il lui dirait: "Si c'est ce que tu veux faire, alors il faut t'impliquer, devenir maître de ton art et te donner à fond." Il lui dirait d'être fort et d'avoir "une peau de rhinocéros" pour faire face aux contraintes de la célébrité.